Comment suis-je devenue Brodeuse d’Art ?

Partager l'article :

brodeuse main
Broderie au crochet de Lunéville – Broderie sur tulle

La plupart des gens se demandent vraiment en quoi consiste la Broderie d’Art. On connaît la broderie traditionnelle ou la broderie “loisirs”, celle qu’on fait chez soi pour se détendre le dimanche après-midi ; pour libérer sa créativité, pour personnaliser ses affaires… Celle qu’on va beaucoup aborder sur ce blog d’ailleurs. Mais la “Broderie d’Art“, est très peu connue finalement. Les gens que je croisais me disaient souvent : “Ah, tu es brodeuse professionnelle, c’est original ça ! Mais alors, c’est toi qui as fait ton pull ?“. Euh… Non, ça c’est du tricot. Ou alors : “c’est toi qui brode le “petit croco” sur les polos par exemple ?“. Hum, non plus. Bref, la Broderie d’Art est un véritable métier qui requiert du savoir-faire, de la patience et de la minutie. Ça me donne envie de vous raconter un peu plus en détail mon histoire, mes premiers pas en tant que brodeuse et comment j’en suis venue à créer ce blog…

Devenir brodeuse : mon histoire

teenagers
Ne cherchez pas, je ne suis pas sur la photo ! 😉

J’ai commencé la broderie lorsque j’étais ado. Et oui, y’en a qui vont fumer des clopes derrière le gymnase à la sortie du lycée ; moi, j’allais broder ! Une teenager accro… aux points de croix. Vous y croyez vous ? Et puis j’ai commencé à flirter avec la “Broderie Libre“, c’est-à-dire que j’utilisais tout plein de points différents pour réaliser des dessins sur tissu. Je brodais tout ce qui me passait par la tête. Mes idées les plus loufoques ? Une broderie sur des toasts grillés, j’avais écrit “Good Morning” avec du fil (me demandez pas pourquoi…). Une broderie sur un sac-poubelle. Une fausse affiche en tissu que j’avais clouté sur un arbre à Paris. J’avais brodé une crotte dessus, accompagné d’un petit message pour sensibiliser les gens à ramasser leurs crottes de chien. Et j’en passe…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Apprendre la Broderie : de A à Z !

Bref, après ce passage complètement “freestyle”, j’ai eu une grosse remise en question sur mes projets professionnels, lorsque j’avais 23 ans. Je me suis alors renseignée s’il existait un métier autour de la broderie. J’ai mené une véritable investigation sur Internet et j’ai trouvé le métier de brodeuse pour la Haute Couture. Dingue ! J’ai pu alors commencer une formation en Broderie d’Art dans un établissement Parisien. Il restait une place, elle m’attendait ! J’ai appelé un vendredi, je commençais le lundi suivant. Action, réaction, tout ce que j’aime :-). Me voilà partie pour un cursus de 2 ans en Brevet des Métiers d’Art. Finalement, je n’ai fait qu’une année. J’étais trop pressée. J’ai passé le CAP Broderie Main en candidat libre, que j’ai obtenu.  Et c’était parti pour l’aventure “perles et paillettes” !

(Vous noterez quand même que je suis passée de la broderie”crotte de chien” à la Broderie Haute Couture en un rien de temps ☻).

Mes premiers pas en tant que brodeuse

Après cette année d’école, que j’ai clôturé par un stage de fin d’études dans la prestigieuse Maison Lesage, je me suis tout de suite lancée en Freelance. J’ai eu la chance incroyable de trouver du travail tout de suite (je vivais à Paris à l’époque). J’ai débuté en travaillant pour des jeunes créateurs, payée au lance-pierres évidemment, sinon c’est pas drôle, hum ! Très vite après, c’est dans un atelier de Haute Couture parisien que j’ai trouvé ma place. Chanel, ça vous parle ? 🙂 J’y ai travaillé durant plusieurs années.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les Hommes et l'Art de la Broderie, Ça Match !

C’était une superbe expérience et on peut dire que c’est là que j’ai tout appris. J’ai pu me perfectionner au crochet de Lunéville, acquérir de la rapidité, de la dextérité. J’ai travaillé sur tous types de supports : broderie sur tulle, sur organza, sur satin, sur cuir… Avec des choix des fournitures improbables comme du plastique, du béton, du métal, des pierres précieuses… C’était presque du bricolage de luxe finalement 🙂

broderie d'art

Ce que j’aime par-dessus tout dans le métier de brodeuse d’art, c’est le savoir-faire et le fait-main. Mais si je n’ai pas poursuivi mon parcours en atelier, c’est surtout parce que je n’étais pas faite pour la vie parisienne. De plus, mon besoin de liberté et ma soif d’entreprendre m’ont amené à mieux réfléchir sur mon avenir. Vous voyez maintenant où je veux en venir ? C’est avec VOUS que je veux poursuivre cette aventure aujourd’hui !

La création de ce blog

blog apprendre la broderie

Je ne vais pas m’attarder sur mon actualité, car je vous en parle déjà dans la rubrique “Qui suis-je ?“. Mais je souhaite juste rajouter que je suis super heureuse d’être devenue rédactrice web aujourd’hui, afin de mieux vous parler de ma passion, mon métier, mon savoir-faire. J’avais cette envie d’aborder la broderie autrement, de la “dépoussiérer”. De vous en parler sous toutes ses facettes, avec un œil professionnel, mais surtout avec de l’humour, de la légèreté, du kitch même… Tout cela avec une touche de modernité. Alors, oui, vous pouvez être là pour apprendre la broderie, mais on est surtout là pour s’amuser les filles, ok?!

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Tuto Canevas : Spécial Super-Brodeuse !

J’aimerais crier haut et fort que “NON” la broderie n’est pas Has-Been. Qu’on peut très bien réaliser des œuvres d’art même en ne faisant que du point de croix. Vous êtes d’accord avec moi ? En tout cas, j’espère vivement que vous vous amuserez ici ; et j’ai hâte de vous retrouver, très prochainement, dans le Club privé des “Super-Brodeuses” ! 🙂

La Broderie d’Art vous intéresse, vous émoustille ? Il est possible que je parte en quête de reportages ;-). Et si ça vous intéresse vraiment beaucoup, je vous invite à suivre ce blog pendant un bon moment. Mais chuuuut… Je n’en dis pas plus ! 😉 Affaire à suivre…

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook ou Instagram, dès maintenant, ça me fera grand plaisir ! :-p

★♀★

Amandine


Partager l'article :
  •  
    4
    Partages
  • 3
  •  
  • 1
  •  

4 réponses sur “Comment suis-je devenue Brodeuse d’Art ?”

  1. Super intéressant ton parcours ! Ta phase Freestyle, on appellerait ça de l’art contemporain aujourd’hui 😉 D’ailleurs, on voit beaucoup l’utilisation de matériaux tout à fait improbables, mélangés aux métaux précieux en bijouterie contemporaine.

    1. Oui tu as raison Caroline 😉 Et toi, quelle serait ta création la plus loufoque en joaillerie, ou le matériau le plus improbable que tu aurais utilisé ?

  2. Ton blog est une véritable mine d’or ! Après le crochet, le tricot et le canevas, ma nouvelle lubie c’est apprendre à broder. Merci merci d’avoir créé ce blog ! Je vais enfin pouvoir sauter le pas 🙂

    1. Merci pour ton message Caroline, ça fait toujours plaisir ! 🙂 Malheureusement, j’ai beaucoup moins de temps pour le blog maintenant, mais je suis déjà ravie que tu puisses y trouver ton bonheur pour démarrer la broderie :-p. A bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.